Les raccordements FttH, étape déterminante des déploiements

Image principale
Plan France Très Haut Débit
Chapô

L’ANCT, en tant que pilote du Plan France THD, met en œuvre les objectifs gouvernementaux : garantir à l’ensemble des foyers et entreprises français un accès au très haut débit en 2022 et généraliser la fibre optique sur l’ensemble du territoire à horizon 2025.

Paragraphes
Corps de paragraphe

Avec 5,8 millions de locaux rendus raccordables, dont près de 1,9 million dans les seules zones d’initiative publique, 2020 a été une année record pour le déploiement de la fibre, en dépit des difficultés opérationnelles générées par la crise sanitaire. La dynamique est installée et les objectifs, très ambitieux à l’origine, sont désormais à portée.

Cette augmentation du nombre de locaux raccordables, couplée à une accélération des usages numériques (télétravail, téléconsultation, éducation…) qui se sont imposés en réponse à la crise, a suscité une hausse très rapide de la demande (3,3 millions d’abonnements FttH souscrits en 2020 contre 1,6 million deux ans plus tôt). L’ensemble de la filière a ainsi dû très rapidement s’organiser pour produire en masse ces raccordements.

Cela nécessite de relever un triple défi : assurer la qualité de réalisation des raccordements et permettre la raccordabilité effective de l’ensemble des locaux, tout en continuant à garantir l’industrialisation des raccordements.

Pour répondre à ces enjeux, l’ANCT œuvre à l’amélioration des processus. Ce travail, l’ANCT le mène en premier lieu avec les acteurs de terrain, en particulier les collectivités territoriales, maîtres d’ouvrage des réseaux d’initiative publique, mais également avec l’ensemble des acteurs du PFTHD (opérateurs, industriels, etc.)

S’agissant de la qualité des raccordements, l’ANCT soutient les travaux menés par la filière en matière de formation aux métiers du raccordement, notamment au travers de l’engagement pour le développement de l’emploi et des compétences (EDEC) en cours d’examen par la DGEFP.

L’ANCT travaille également à lever les freins à l’industrialisation des raccordements, en particulier dans les zones d’initiative publique. Par exemple, les règles régissant l’accès aux appuis aériens électriques ne sont pas adaptées à une mobilisation au fil de l’eau comme c’est le cas pour les raccordements. L’ANCT mène donc des travaux avec l’ensemble des parties prenantes afin de permettre une simplification de ces règles.

L’absence d’adresses dans les territoires ruraux peut également constituer une barrière. L’ANCT a donc lancé le programme « Bases Adresses Locales » (BAL) pour accompagner les communes et les structures de mutualisation dans la production et la publication de BAL, au travers d’outils simples d’utilisation, accessibles à toutes les communes, y compris les plus rurales.

Enfin, parce que le raccordement à la fibre doit pouvoir être garanti à tous, dans le cadre du Plan de relance, le Gouvernement a souhaité mieux appréhender les difficultés pouvant empêcher durablement certains locaux d’être raccordés. C’est pourquoi il a demandé à l’ANCT et à la Direction Générale des Entreprises de mettre en place un nouveau dispositif national, afin de surmonter les difficultés de raccordement des locaux situés dans les zones les plus compliquées à couvrir du territoire en s’appuyant sur une première étape d’expérimentation au premier semestre 2021.

Le Plan France THD ne sera un succès qu’à condition de réussir la dernière étape du déploiement, celle du raccordement. Le raccordement de l’usager est à la fois l’aboutissement des efforts, le dernier maillon de la chaîne des déploiements, mais également la seule étape du déploiement visible du grand public. En rendant concret le Plan France THD pour tous, le raccordement devient de fait le principal facteur d’appréciation par le grand public et donc l’indicateur de son succès effectif.

 

Zacharia ALAHYANE                       
Directeur du programme France Très Haut Débit
Agence Nationale de la Cohésion des Territoires

Tags
FttH
THD
raccordements
BAL