Garantir du très haut débit pour tous en 2022

Chapô

Le Plan France Très Haut Débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022. Pour atteindre cet objectif, il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, dont 3,3 milliards d’euros de l’Etat.

En 2017, le Président de la République a ajouté un objectif de cohésion visant à garantir un accès au bon haut débit pour tous d’ici 2020.

Paragraphes
Image
IMCE
Corps de paragraphe

Ce Plan, unique en Europe, représente un défi inédit qui vise à :

  • renforcer la compétitivité de l’économie française et l'attractivité de la France par le raccordement prioritaire en fibre optique des zones d’activités économique,
  • rendre possible la modernisation des services publics sur l'ensemble du territoire, y compris dans les zones rurales et de montagne, en apportant un accès à Internet performant aux établissements scolaires, hôpitaux, maisons de santé, maisons de l'emploi, etc.,
  • donner accès aux usages numériques à tous les citoyens.

 

Corps de paragraphe

Les acteurs privés et publics sont mobilisés pour couvrir l’intégralité du territoire

  • Les opérateurs privés s’engagent à couvrir les territoires urbains, qui représentent 55 % des logements et locaux professionnels du territoire national. Les opérateurs privés assurent le déploiement de réseaux FttH sur l'ensemble des communes concernées,
  • Les collectivités territoriales ont la responsabilité d'apporter du très haut débit dans les territoires ruraux, qui couvrent 45 % des logements et locaux professionnels, dans le cadre de réseaux d'initiative publique soutenus financièrement par l'État, à hauteur de 3,3 milliards d'euros, et par l’Union européenne.

 

Corps de paragraphe

Dans les territoires ruraux

Dans les territoires ruraux, les collectivités territoriales construisent des réseaux d’initiative publique, qui peuvent mobiliser l’ensemble des technologies existantes pour apporter des débits de qualité.

Image
IMCE
Corps de paragraphe

Les collectivités territoriales conçoivent et déploient des réseaux d’initiative publique (RIP) d'envergure au moins départementale, et peuvent se regrouper dans le cadre de projets supra-départementaux, voire régionaux.

 

La fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) est la principale technologie mobilisée par les RIP pour apporter du très haut débit en zone rurale. La conception, la construction et l'exploitation de ces réseaux FttH sont des chantiers complexes et de grande ampleur : les collectivités font donc appel à des partenaires privés (cabinets de conseils, entreprises de travaux, opérateurs télécom) pour les aider à relever ce défi.

Image
IMCE
Corps de paragraphe

Pour connaître le détail des projets publics en cours sur votre territoire (calendrier, périmètre, réseaux déployés, etc.), vous pouvez contacter le porteur du réseau d’initiative publique.

Image
IMCE
Corps de paragraphe

Dans les territoires urbains

Les opérateurs privés déploient des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH) dans les zones urbaines du territoire, qui représentent plus de 20 millions de locaux à couvrir.

 

Dans les 106 communes les plus peuplées du territoire (la "zone très dense", qui regroupe près de 7 millions de locaux), les opérateurs déploient chacun leurs propres réseaux FttH.

 

Dans plus de 3600 communes (la "zone AMII", qui regroupe plus de 13 millions de locaux), les opérateurs Orange et SFR se sont engagés vis-à-vis du Gouvernement à déployer des réseaux FttH d'ici 2020. Ces engagements s'inscrivent dans le cadre de l'article L33-13 du Code des postes et des communications électroniques, qui prévoit que l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) contrôle le respect des engagements pris, et puisse en sanctionner financièrement les manquements éventuels.

Corps de paragraphe

 

Une forte accélération des déploiements de fibre optique jusqu'à l'abonné en 2018

 

Le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) progresse fortement partout en France : 3,2 millions de locaux ont été rendus raccordables au FttH en 2018.

 

Cette accélération est principalement portée par les déploiements des opérateurs privés, qui ont rendu raccordables plus de 2,5 millions de lignes FttH.

 

Les collectivités territoriales ont contribué fortement à cette performance en construisant près de 750 000 lignes FttH en 2018, un record pour les réseaux d’initiative publique.

 

illustration

 

L'accélération des déploiements doit se poursuivre:

  • Grâce aux déploiements des opérateurs Orange et SFR en zones urbaines d’ici 2020. le 26 juillet 2018, le Gouvernement a accepté les propositions d’engagement des deux opérateurs dans le cadre de l’article L.33-13 du code des postes et des communications électroniques, après avis favorable de l’Arcep, sécurisant ainsi les déploiements et donnant le pouvoir à l’Arcep d’en contrôler le respect et d’en sanctionner les manquements éventuels,
  • Grâce à la montée en puissance des déploiements portés par les collectivités territoriales dans le cadre des réseaux d’initiative publique soutenus financièrement par l’Etat, dans le cadre du plan France très Haut débit.

 

illustration

 

 

 

Corps de paragraphe

 

Les opportunités offertes par le très haut débit

 

L'accès au très haut débit constitue une opportunité pour de nombreux secteurs de la société française.

 

Pour les entreprises, l'Internet très haut débit permet de développer l'activité et la compétitivité : indépendants, startups, PME, grands groupes, dans les grandes villes comme dans les plus petites communes.

Le gain de productivité est indéniable, avec l’échange rapide de données à grande échelle, le stockage externe de ces données, « le cloud computing », la fluidité des interfaces audio et vidéo pour le travail collaboratif, le télétravail ou les visioconférences.

 

Vidéo
Video Url
Corps de paragraphe

Pour l'éducation et l'apprentissage, les nouveaux usages permis par l'accès au très haut débit sont également multiples: manuels numériques enrichis, tablettes tactiles en classe et soutien scolaire interactif dans les établissement scolaires, formation en entreprise avec des modules d'auto-apprentissage (e-learning), formation à domicile avec les cours en ligne (MOOC)...

 

 
Vidéo
Video Url
Corps de paragraphe

Pour les amateurs de culture, l'Internet très haut débit, c'est aussi un accès facilité au cinéma, à l'art, aux séries TV, aux jeux vidéo...

Des projets innovants dans le domaine de la culture et du divertissement se multiplient : de la compétition de jeux en ligne, aux visites virtuelles de musées ou de sites historiques, le très haut débit nous rapproche aussi de notre patrimoine historique et architectural.

Dans la grotte de Lascaux par exemple, grâce à l’internet très haut débit, la visite sur place a été reproduite en expérience interactive avec des outils connectés. Et depuis chez soi, il est également possible d’en faire une visite virtuelle en haute définition.

 

Vidéo
Video Url
Corps de paragraphe

Dans le domaine de la santé, l'Internet très haut débit favorise l'accès aux soins pour tous. Des services innovants facilitent le travail de proximité des professionnels de santé sur tout le territoire. Ils améliorent la prise en charge des patients en permettant un meilleur accès aux soins spécialisés ; et même à la chirurgie à distance. Les professionnels échangent plus rapidement des diagnostics, des dossiers, peu importe les kilomètres qui les séparent.

Les nouveaux usages médicaux se développent également à domicile grâce aux objets connectés ou encore la domotique : des logements connectés, pilotables à distance, qui assurent confort et sécurité pour les malades, les personnes âgées ou en situation de handicap. Avec le très haut-débit, l’e-santé devient une réalité.

Vidéo
Video Url

Fichier(s) attaché(s)